NFT, bulle spéculative ou or digital?

NFT, bulle spéculative ou or digital ?

NFT, bulle spéculative ou or digital ?

Si vous suivez un peu l’actualité, il vous aura sûrement été compliqué de passer à côté de cet acronyme, les NFT. Celui-ci désigne une utilisation de la technologie blockchain, une base de données sécurisée, qui permet d’établir une propriété numérique, incontestable, transparente et unique. Ces NFT, ou Jetons non fongibles, ont rapidement été adoptés, car ils représentent une petite révolution dans le milieu du numérique. En effet, ils permettent de vendre et d’acheter un certificat d’authenticité lié à un objet numérique comme une musique, des œuvres d’arts, des brevets scientifiques ou encore des personnages virtuels. Vous devenez en somme, le propriétaire d’une œuvre numérique.

Comme toute innovation cependant, les NFT posent encore certains problèmes qu’il faudra tenter de résoudre avant d’en faire une technologie d’avenir.

Pourquoi un tel engouement pour les NFT ?

Disons que le succès des NFT est en grande partie dû à l’engouement dont ont été sujet les cryptomonnaies. Un succès peu étonnant donc, étant donné que ces jetons reposent sur la blockchain et sont en grande majorité achetés par le biais d’Ethers, la seconde cryptomonnaie la plus populaire après le Bitcoin.

À l’origine de leur création, les NFT devaient être utilisés pour des biens physiques comme des appartements ou maisons par exemple. On s’est rendu compte, qu’il était bien plus facile et rentable de créer des certificats d’authenticité pour des biens numériques, ce qui n’était pas possible jusqu’à alors. Une image pouvait facilement être copiée, distribuée et l’auteur de l’œuvre en question, avait plus à perdre qu’à y gagner en vendant son œuvre sur internet.

C’est donc une petite révolution, car dans le monde de l’art numérique, les jetons ont rendu possible aux artistes de créer leurs propres collections numériques facilement déclinables en NFT, rendant possible la vente d’une œuvre numérique et dont l’authenticité et provenance est maintenant protégée. Grâce aux NFT, de nombreux artistes ont pu vendre leurs œuvres à des prix faramineux, comme l’artiste Pak qui a battu le record de vente d’une œuvre numérique pour pas moins de 92 millions de dollars.

Mais si certains profitent largement des NFT, d’autres artistes sont bien plus sceptiques, notamment à cause du vol d’œuvres numériques transformées en NFT et vendues sans l’accord de leur auteur. La communauté artistique semble divisée quant au sujet de ces jetons numériques.

Outre les artistes, les NFT ont fait leur apparition dans le monde des jeux vidéo. Cartes à échanger, personnages virtuels, parcelles de métaverse, là encore, de nombreux objets numériques existent et les entreprises n’ont pas hésité à sauter le pas. Succès relatif cependant, car le sujet des NFT est souvent suivi d’un backlash systématique des joueurs, qui font pressionaux studios. C'est par exemple le cas des jeux S.T.A.L.K.E.R 2 ou encore Dead By Daylight.

Est-ce qu’il faut croire aux NFT ?

Cette application de la blockchain est encore jeune et la sécurité des jetons créés ou leur authenticité n’est pas toujours viable. Il y a donc indéniablement un problème de sécurité qui doit être réglé bien qu’on puisse déjà vérifier la traçabilité de son NFT, avec le site Etherscan.

Côté art, la mise en place d’une collection pour les artistes qui souhaitent vendre leurs œuvres par NFT est déjà un gage de sécurité contre la copie.

Il faut alors faire attention lors de l’achat de jetons d’œuvres numériques, car sans l’œil averti d’un expert, vous pourriez acheter une œuvre sans valeur qui sera invendable par la suite. Par exemple, certains vendeurs de NFT gonflent leurs prix en faisant leur propre sur enchère en utilisant de multiples comptes, un pratique déjà connue dans le milieu de l’art, le « wash trading ».

On doit aussi rappeler que les jetons correspondent à une propriété d’un fichier et que par conséquent, si le fichier vient à disparaître, les NFT qui y sont liés perdent alors toute leur valeur. Pas de panique cependant, puisque de nombreux portefeuilles numériques ou crypto wallet en anglais, utilisés pour échanger vos cryptomonnaies contre des NFT, proposent de plus en plus de décentraliser le stockage des fichiers. Cela permet d’empêcher la perte d’un NFT, ce qui devrait bientôt devenir la norme.

Autre point, chaque jeton appartient à un marché et lorsque vous achetez un NFT, vous spéculez donc sur l’avenir du marché auquel votre jeton appartient. Celui-ci pourra alors perdre ou gagner de la valeur en fonction de l’évolution de son marché. Comme les cryptomonnaies, acheter un jeton revient à spéculer sur l’avenir de son prix et il vaudrait mieux éviter d’acheter un jeton qui n’aura aucune utilité afin d’éviter une quelconque perte d’argent.

Dois-je investir dans les NFT ?

C’est indéniable, les NFT ferons partie intégrante de notre vie numérique d'ici aux prochaines années. Nous arrivons à un point de transition ou tout devient numérique et les jetons non fongibles en sont une preuve parfaite.

Le métavers lui aussi, un univers virtuel 3D qui sera rendu accessible par l’utilisation de casques à réalité virtuelle d'ici à quelques années, fait beaucoup parler de lui grâce à Facebook notamment. Il y a fort à parier que le métavers et les NFT profiteront l’un de l’autre pour augmenter leurs utilités et profits mutuels, puisqu’ils sont naturellement complémentaires. Il n’est pas difficile de s’imaginer visiter votre propre musée où seront entreposés vos NFT, ou bien même de parcourir votre parcelle de terre fraîchement achetée pour votre jeu vidéo favori dans le métavers. Bien que les NFT ne soient pas la finalité de cette nouvelle réalité, on peut supputer qu’ils y auront une place de choix.

À l’heure actuelle, il est difficile d’imaginer un avenir sans NFT, dont le nombre et possibilités ne cesse d’augmenter. Bien qu’imparfaite,la technologie des NFT et les problèmes qu’ils posent seront rapidement réglés, faisant de ces jetons non fongibles une véritable mine d’or pour les artistes, les studios de jeux vidéo et même les entreprises qui arriveront à en profiter. Les NFT sont donc à suivre de près, car ils pourraient très vite devenir notre nouvelle façon de consommer, si son utilisation arrive à se démocratiser.